Informations : site de FreeLang
La page du dictionnaire : version 3.5 – Win9x/Me/NT/2000/XP.

Le dictionnaire est à l’origine l’oeuvre de deux Hollandais, Frits van Zanten et Tom van der Meijden. Chaque langue constitue un logiciel indépendant des autres. Vous ne téléchargez que ceux qui vous sont utiles. Tous les programmes reprennent la même interface graphique. Ils traduisent du Français vers une autre langue et réciproquement. Vous pourrez grâce à eux chercher un mot, apprendre des mots à votre rythme, ajouter vos propres mots. Une fonction « traducteur de texte » est incluse.

Au 04/02/2007, 182 dictionnaires étaient disponibles : Afar, Afrikaans, Albanais, Allemand, Allemand spécialisé (8 dictionnaires), Alsacien, Américain, Américain spécialisé (16 dictionnaires), Anglais, Anglais spécialisé (25 dictionnaires), Arabe, Arabe égyptien, Arabe marocain, Arabe tchadien, Arménien, Arpitan Savoyard, Barese, Bas-Allemand, Basque, Baya, Biélorusse, Breton, Breton (patois de Haute Bretagne), Bulgare, Cantonais, Catalan, Ch’ti, Chinois (pinyin), Coréen (hangeul-hanja), Coréen (romanisé), Corse, Créole Antillais, Croate, Danois, Dolenjsko, Espagnol, Espagnol spécialisé (6 dictionnaires), Esperanto, Estonien, Finnois, Français ancien, Gaélique d’Ecosse, Gaélique d’Irlande, Galicien, Gallo, Gallo (variante d’Ile et Vilaine), Gallois, Grec, Grec ancien, Hébreu, Hindi, Hmong, Hongrois, Indonésien, Iranien, Islandais, Italien, Italien spécialisé (5 dictionnaires), Japonais (kana-kanji), Japonais (rômaji), Kabyle, Kirundi, Konkani, Krsko, Lao, Lao romanisé, Latin, Latin spécialisé (2 dictionnaires), Ligure, Lingala, Lungala, Luxembourgeois, Macédonien, Malais, Malgache, Maltais, Maori, Mapuche, Napolitain, Néerlandais, Niçois, Norvégien, Occitan, Onge (Andaman), Ourdou, Piémontais – Poitevin, Polonais, Portugais, Portugais du Brésil, Portugais faune et flore, Provençal, Québéquois, Quechua Argentin, Quechua de Cuzco, Romanche, Romani, Roumain, Russe (cyrillique), Russe (romanisé), Samoan, Serbo-croate, Shimaore, Slovaque, Slovène, Sobota, Solognot, Suédois, Sumérien, Swahili, Tachelhite, Tagalog, Tahitien, Tamoul, Tamoul (langue parlée), Tamoul (romanisé), Tchèque, Thaï (romanisé), Turc, Ukrainien, Vietnamien, Wallon de Forrières, Wallon Liégeois, Wolof.

Informations : site (en anglais) de Free-Soft
Everest Dictionary : version beta 3.10 – 03/2004 – 12,9 Mo – Win9x/Me/2000/NT4/XP.

C’est le plus grand dictionnaire multilingue gratuit. Il supporte actuellement 37 modules de langues.
« Caractéristiques de ce dictionnaire :
– Il supporte toutes les langues internationnales courantes.
– Possibilité de rechercher des mots dans plusieurs dictionnaires à la fois.
– Possibilité de rechercher des mots en utilisant un index.
– Agent de prononciation ; dans la version bêta seuls les mots anglais peuvent être prononcés.
– Prise en main intuitive.
– Recherche des mots configurable.
– Un double clic sur un mot déclenche la recherche automatique du mot sur lequel a été executé cette commande.
– Bouton de retour à la définition précédente.
– Surveillance du presse-papier ; à partir de n’importe quel programme, la simple copie du mot dans le presse-papier déclenche la recherche automatique de ce mot dans le dictionnaire.
– Pour l’apprentissage de mots nouveaux, une petite fenêtre affiche de manière aléatoire des mots du dictionnaire chargé.
– La couleur des mots trouvés dans le dictionnaire est paramètrable. »
Le lien de téléchargement proposé ici pointe vers la version française qui contient le programme principal (dictionary) + tous les dictionnaires français (Larousse, synonymes, français/anglais, français/allemand, français/roumain, etc.)

De nombreuses autres versions sont disponibles sur cette page dont une version comprenant tous les modules de langues et tous les dictionnaires (environ 80 Mo).

Il est aussi possible de télécharger uniquement le programme principal (dictionary.exe), de l’installer et de télécharger ensuite les packs dictionnaires que vous souhaitez.

Le logiciel possède également un module de traduction de texte multi-langues mais il faut être connecté à Internet pour l’utiliser.

Laisser un commentaire